UN LIEU, UNE MAISON
Accueil / Notre Histoire / Un lieu, une Maison

Nos crayères s’appréhendent comme un écrin du Champagne. Elles contribuent non seulement à la richesse patrimoniale de la Maison, mais aussi à la production de vins dont les arômes s’expriment là, à la perfection.

Ancienne propriété de l'Archevêché de Reims, la terre de la Croix Saint-Jacques est confisquée et vendue, en 1794, par les révolutionnaires. Quelque temps plus tard, les nouveaux acquéreurs y construisent ce qui demeure un canon de l'habitat champenois du XVIIIe siècle. Ils y creusent, par ailleurs, des caves à la fois profondes et vastes, qui seront complétées, dès 1907 et sous l’impulsion d’Auguste Chauvet, par une galerie plus large.

Deux siècles plus tard, les voûtes, les arêtes vives, les parois sont intactes et provoquent toujours la même fascination chez ceux qui les admirent. Par-delà leur esthétisme, nos crayères remplissent leur mission fondamentale : celle du développement optimal des arômes de nos champagnes, qui réclame quiétude et temps. Aussi chacune des cuvées de la Maison demeure-t-elle, au minimum, trois ans dans ces caves, où l’obscurité et la température sont constantes. Chez Champagne Chauvet, nous nous appliquons à faire de nos champagnes l’égal de l’écrin qui les abrite.